Nos églises

Église du bourg

  • Périodes de construction : 3 différentes époques marquent l’histoire du lieu.
    • 12e siècle
    • 17e siècle
    • 19e siècle

Anne d’Autriche, l’infante d’Espagne, venait de célébrer son mariage, en la cathédrale Saint-André de Bordeaux le 25 novembre 1615 avec le Roi Louis XIII et se rendait à Paris. Le carrosse de la Reine endommagé la contraignit à s’arrêté à Bédenac lors de sa traversée du village, situé à l’époque sur la voie royale Paris-Madrid.
Anne d’Autriche aurait fait un vœu à la Vierge et ordonna en 1617 la construction d’une chapelle dédiée à la Sainte Vierge. Celle-ci remplaçait l’église primitive, en style roman, du début du XIIe siècle, tombée en ruine (elle existait en 1171), durée : 500 ans !


La chapelle devenant trop petite pour la population et tombant en ruine après plus de 200 ans d’utilisation fut remplacée en 1855 par l’église actuelle. Elle a la particularité d’avoir été construite sans aucune référence à une église de la région, elle est sans style, plan rectangulaire avec chevet plat en pignon ; elle est dédiée à Notre-Dame.

On remarque à l’intérieur un bel autel, moderne, avec colonnes et baldaquins, voûte de bois en berceau. Sur la façade, clocher carré de 20m de haut avec flèche en charpente et ardoise ; il renferme une cloche de 150 kg qui porte l’inscription suivante : J’ai été fondue en 1817, bénie par M Delcazal, curé, Isidore Cornevin, fondeur.

La paroisse de Bédenac dépendait autrefois de la baronnie de Montlieu. L’ancien cimetière, autour de l’église, a disparu, mais subsiste l’ancienne croix sur un socle Louis XV, fût colonne ronde galbée.

Le nouveau cimetière est situé avenue Anne d’Autriche.


Église de Linière

Église Paroissiale Notre-Dame-des-Dons

Bédenac possède une autre église, à 5 kilomètres du bourg, au-delà de la route nationale; c’est l’église de Linière, dédiée à Notre-Dame des Dons. Elle date, elle aussi, du XIIe siècle et a tenu bon; elle a été remaniée cependant au XIVe siècle. Elle est dans une situation pittoresque, élevée sur une sorte de tertre qui semble de main d’hommes. La façade occidentale comprend un portail ogival en arc brisé du XIIe siècle, orné de colonnettes et de moulures rondes. Côté gauche de la façade, on voit une petite arcade enfoncée dans la muraille qui devait servir à la bénédiction du feu au soir du Samedi saint. Deux puissants contreforts encadrent cette façade qui se termine par un pignon du XVIIe siècle surmonté d’une croix; au-dessus du portail une ouverture qui sert de campanile. Elle renferme une cloche de 105 kg, fondue en 1860 et bénie par l’abbé Rainguet, vicaire général et supérieur du petit séminaire de Montlieu, le 31 janvier 1861. Elle porte l’inscription suivante : Je me nomme Marie-Élisabeth (prénom de la marraine Amaniou), Notre-Dame des Dons de la chapelle de Chierzac, M. Forton, maire, M. Mariau, curé, Vauthier, fondeur.

À remarquer que ce curé Mariau, de Bédenac, apiculteur remarquable, a œuvré pour cette chapelle en même temps qu’il élevait l’église de Bédenac, avec l’aide du maire, M. Deniau. Du côté Nord on voit une arcade ogivale en arc brisé, ancienne porte ou abri pour une sépulture, peut-être un gisant.

L’intérieur est hélas, très délabré; il a toutefois été restauré en partie. Les colonnes qui supportaient autrefois la voûte, sont groupées trois par trois; les chapiteaux sont ornés de feuilles diverses. L’abside est percée d’une fenêtre ogivale à trois baies très élancées, avec rosace au sommet; côté sud, deux baies très hautes et étroites; autel moderne en pierre dans le style de l’église.

La toiture avec charpente à nu avait été refaite en 1807. Là aussi, comme à Chepniers, sa voisine, tout autour de la nef et du chœur, un banc de pierre, le banc des pauvres. Dans la sacristie, aujourd’hui supprimée, il y avait un missel datant de 1709 et orné de gravures sur acier.

Au côté sud de l’église, dans la déclivité du terrain, le vieux cimetière, avec au centre une ancienne croix en pierre, mutilée et pouvant dater du XVIIe siècle. Que de vieilles pierres et de vieux souvenirs autour de cette église !

Source : Montlieu et son canton du Xe au XXe siècle. Lucien AUGIER, Prêtre, Hospice de Montlieu.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 2 différentes époques marquent l’histoire du lieu.
    • 12e siècle
    • 14e siècle

Construction, architecture et style

  • Matériaux: 3 types de matériaux composent le gros œuvre.
    • calcaire
    • pierre de taille
    • pierre
  • Couverture : 2 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • toit
  • Matériaux (de couverture) :
    • L’élément de couverture principal est tuile creuse
  • Autre à propos de la couverture :
    • Un mode de couvrement relevé : ‘lambris de couvrement’
  • Étages :
    • Étage type : 1 vaisseau
  • Plan :
    • Plan Type ‘plan allongé’
Haut de page
Copier le lien